Il était une fois la PMA

Radio

Vous avez aimé Un podcast à soi, Transfert, Entre et Mon enfant terrible ? La rédaction vous conseille aujourd’hui de vous brancher sur les ondes du pure-player ChEEk Magazine pour écouter le podcast Il était une fois la PMA, réalisé par Elodie Font et Charlène Nouyoux. 

Podcast Cheek

Alors que les états généraux de la bioéthique continuent à se pencher sur la future loi qui l'encadrera, la procréation médicalement assistée (PMA), déjà présente parmi les thèmes de campagne de la présidentielle de 2017, continue à faire débat. Si ce procédé scientifique - à ce jour illégal en France - tend à devenir de plus en plus répandu, force est pourtant de constater qu'il reste assez mal compris du grand public. 

Pour nous aider à y voir plus clair, les deux journalistes sont donc allées à la rencontre de couples hétérosexuels infertiles, de couples homosexuels et de femmes seules ayant choisi d'avoir recours à la PMA. Les tentatives, l'attente interminable, les faux espoirs, l'angoisse à l'idée de ne pas réussir à accomplir son désir d'enfant : ce sont des parcours acharnés qui nous sont ici racontés, plus particulièrement du point de vue des femmes qui se retrouvent souvent bien seules face à cette expérience éprouvante. 

Leurs récits croisés sont enrichis par le point de vue de donneurs, d'enfants issus d'une PMA, mais aussi de gynécologues et de juristes qui apportent leur expertise. Sur un fond de variété française qui allège la technicité du sujet, le podcast nous offre ainsi en 5 épisodes un panorama complet et plein d'humanité de tous les enjeux qui entourent la PMA. 

Et pour les parents qui ne sauraient pas comment répondre aux questions de leur kid sur le sujet, on recommande l'ouvrage cité dans le quatrième épisode : Le mystère de graines à bébé de Serge Tisseron et Aurélie Guilleroy aux éditions Albin Michel.

L'intégralité du podcast "Il était une fois la PMA" est à écouter sur le compte Soundcloud de ChEEk Magazine.

Lire le commentaire

  • jeudi 30 août 2018
    : "Beaucoup de femmes en âge de procréer ou celles qui ont plus de 35 ans souffrent de l’infertilité. Souvent les femmes dans leur deuxième mariage songent à la maternité même après 40 ans. Mais le réserve ovarienne est déjà insuffisante. C’est pourquoi elles se tournent vers les techniques de la PMA, notamment vers le don d’ovocytes ou le double don qui permettent de tomber enceinte rapidement si la femme n’a pas de contre-indications pour porter la grossesse. Malheureusement en France il y a un manque de don et chaque année il augmente. Plusieurs cliniques en Europe et de pays de l’Est proposent ce service. Les démarches sont longues et compliquées en France. C'est pourquoi la plupart des femmes ayant besoin d'un don d'ovocytes partent à l'étranger: Espagne ou République Tchèque. Pas de délais et résultats bien meilleurs qu’ici."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ huit = dix

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi

Bons plans

PARIS PARADIS

Sortie

Du 21 au 23 septembre, PARIS PARADIS propose à La Felicita, le Food & Teuf Market de la team Big Mamma, situé dans l’enceinte de Station F, un coin de paradis pour chiller en plein … lire la suite