Rencontre avec la designer céramiste de Villa Arev.

Art

Rencontre avec Gabrielle Thomassian, la créatrice & designer céramiste de Villa Arev.

portrait 2

Récemment installée dans une sublime maison du 20e arrondissement, Gabrielle Thomassian a pris ses quartiers au fond d’un rez-de-chaussée baigné de lumière, dans un atelier tout en hauteur où les différentes étapes de ces créations en céramique évoluent, se transforment et prennent forme. C’est ici qu’elle nous a accueillis pour nous expliquer comment Villa Arev était née et, avec elle ses créations qui ne ressemblent à aucune autre : cendrier avec des mégots écrasés, homard flamboyant dénommé Jack, coupes de fruits solaires... Tout récemment, c'est elle qui se cache derrière le clitoris sculpté avec lequel pose l'actrice Emma Mackey à l'occasion de la sortie du petit manuel de la série Sex Education. La signature Villa Arev apporte la juste touche de décalage et de chic qu’il nous faut dans nos intérieurs. Voici les backstages d’une artiste à part.
 
C’est quoi votre toute première création ? 
Ma toute première création c’est le cendrier [dans lequel est intégré des mégots écrasés dont certains portent même des traces de rouge à lèvres ndlr], qui est parti d’une blague mais qui finalement a tellement bien marché que lorsque j’ai lancé la marque, je l’ai décliné dans toute une gamme et puis, par la suite, j’ai lancé les coupes de fruits, les lampes et maintenant les appliques.
 
IMG-20200309-WA0101
 
D’où vient votre passion ? 
Avant tout, d’un mélange de culture familiale car mes parents exerçaient des métiers de création. Dès tout-petits, avec mon petit frère, nous avons été plongés dans le bain : faire des expo, connaître des artistes, des designers, ça faisait partie de nos vies. J’ai pu découvrir et admirer des artistes comme Bernard Palissy, ou d’Ettore Sotssass et Marco Zanini du groupe Memphis qui influencent aujourd’hui mon travail.
 
Quel est votre parcours ?
Pendant mon entrevue à la St Martin’s school of art en design industriel, les professeurs m’ont dit que j’allais clairement m’ennuyer en m’astreignant à la conception sur ordinateur alors que j’avais un dossier très « manuel ». Ils m’ont laissé quelques jours de réflexion et c’est là que je suis tombée amoureuse de l’atelier de céramique. Le lieu était incroyable avec des machines de dingue ! Et, j’y suis restée trois ans pour devenir designer céramiste mais aussi cheffe d’entreprise. Depuis, j’élabore et conçois des céramiques pop et vives au look contemporain. 
 
Et finalement vous êtes restée à Londres ?
Non, j’avais besoin de revenir en France et, après quelques jobs, j’ai rapidement intégré l’Atelier de Sèvres où j’ai été enseignante pendant 3 ans, à cette période j’ai aussi trouvé mon premier atelier qui était situé à Bagnolet. En 2017, je crée la marque Villa Arev. 
 
D’où vient ce nom ? 
Arev signifie soleil en arménien. Je voulais que flotte un air de vacances permanent, comme un plongeon en méditerranée…
 
Comment ça marche lorsque l’on vous commande une pièce ? 
Généralement, je produis à la demande, chaque pièce est donc fabriquée spécialement pour la personne qui l’a commandée (via l’e-shop), elle est numérotée, emballée et certifiée. Il faut environ 3 à 4 semaines pour la production et l’envoi de la pièce. Je peux créer aussi des pièces uniques, comme par exemple ce homard noir recouvert d'or qui est un cadeau pour le directeur artistique d'une très belle maison de haute couture. Et récemment, j'ai aussi créé ces bénitiers à destination d'une directrice d'un orphelinat au Mali. 
IMG-20200309-WA0110
IMG_20200225_105031Expliquez-nous un peu comment les différentes étapes de fabrication d’une pièce en céramique.
J’ai à disposition des moules qui représentent l’empreinte de l’objet que j’ai préalablement sculpté en plâtre ou en terre ou des objets existants directement dans lequel je vais venir couler la terre liquide. Par exemple, les citrons ou les clémentines ont été moulés à partir de vrais fruits ! Puis, il y a un petit temps de repos, environ 20-30 minutes qui permettent à l’eau présente dans la terre d’être absorbée par le plâtre. Ensuite, après le démoulage, je fais sécher environ une semaine les plus petites pièces et 2 semaines les plus grandes. Ensuite, j’applique les couleurs, sur la terre crue directement quand il s’agit de couleurs simples puis je mets au four pour la cuisson. Pour les pièces et couleurs plus complexes, je fais une pré cuisson – c’est le cas pour les homards par exemple. La dernière étape c’est l’émaillage qui donne cet aspect lisse aux objets.
 
IMG-20200309-WA0052 IMG-20200309-WA0043 IMG-20200309-WA0041 IMG-20200309-WA0046 IMG-20200309-WA0075 IMG-20200309-WA0078 
 
Un petit teasing sur vos prochaines créations ?
Je suis en pleine recherche d’installation électrique pour toutes les lampes qui vont faire partie d'une collection un peu extraterrestre, c’est-à-dire inspirée des planètes comme les néo-futuristes les voyez dans les années 50-60.
 
Les céramiques sont disponibles sur commande sur le site de Villa Arev et certaines pièces en stock chez, Haga ou encore Archive 18-20 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


six − = un

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi