Faut-il regarder Squid Game avec ses enfants ?

Le nouveau carton Netflix interdit aux moins de 16 ans est devenu le nouveau phénomène des cours de récré. Et forcément, entre le bouche à oreille et les réseaux sociaux, bon nombres d'écoliers tannent leurs parents pour regarder la série sud-coréenne (si ce n'est déjà fait). Faut-il pour autant accepter ? Comment expliquer cette fascination chez les plus jeunes ? On a posé les questions au pédopsychiatre Michael Stora et les parents concernés nous donnent leur avis. Par M.S.

squid game netflix enfants

Netflix

Doolittle : Comment expliquer le succès Squid Game chez les enfants ? 
Michael Stora : D’abord, il faut préciser que c’est un succès très « adolescent » et adulte, car ce sont eux qui ont adoré. Squid Game est une excellente série, mais aussi de manière très anxiogène, une image de notre société : le gain l’emporte toujours sur l’échec. Et dans certains cas, l’échec peut être vécu comme une mort. C’est également une métaphore des jeux d’enfants, nous redevenons un peu tous des enfants quelque part. En Corée du Sud, la tyrannie de la réussite épuise énormément de personnes, y compris les ados. Je ne suis pas certains que cette génération comprenne tous les symboles mis en lumière, mais ils perçoivent très bien la violence, image de ce que nous vivons dans nos sociétés. 
Les collégiens en entendent parler par les grands frères et grandes soeurs des uns et des autres. Comme toujours, si ce type de programme n’est pas adapté aux plus jeunes c’est parce qu’ils n’ont pas encore accès à la réalité dans laquelle nous vivons nous, dans notre monde d’adulte.

Que les parents soient pour un contre, bon nombre d'enfants finissent - grâce aux réseaux sociaux notamment - par connaitre la série. Est-ce inquiétant ? 
Non, c’est la preuve qu’il y a beaucoup moins de clivages entre les générations aujourd’hui. C’est le concept même de la “pré-adolescence” : de grands “enfants”, qui commencent à avoir les mêmes préoccupations que les adolescents.

Certains établissements s'inquiètent de l'influence de la série sur le comportement des enfants (plusieurs d'entre eux ont interdit le port d'un costume Squid Game pour Halloween par exemple), qu'en pensez-vous ? Peut-il y avoir des répercussions  ?
C’est compliqué comme question. J’ai tendance à penser que les jeux d’enfants, en général, sont teintés de violence ! Je me souviendrai toujours de ce documentaire “C’est pas du jeu” de Pascal Auffray et Alice Langlois, une immersion dans les cours de récréation en maternelle. C’est très violent, pourtant, c'est un moment de vie souvent oublié, les amnésies infantiles faisant. Et même si c’est une tranche de vie souvent remplie de beaucoup d’amour, les enfants se découvrent en se confrontant au corps de l’autre. À l’adolescence, on s’insulte, mais cela reste presque des mots d’amour ! L’idée qu’un enfant reproduise des actes délibérément violents à cause d’une série, c’est la même réflexion que lorsque l'on parlait des jeux vidéos il y a quelques années. Et on s’est rendus compte que les jeunes à l'origine de fusillades (comme Columbine), souffraient déjà de problématique lourdes en amont, telle que la schizophrénie paranoïaque. L’idée qu’un produit culturel puisse engendrer de la violence, c’est une vieille histoire... "Les 3 Mousquetaires", notamment, était une oeuvre interdite à l’époque car on pensait que les jeunes allaient se battre en duel. Il faut plutôt se poser la question de ce qui est réellement violent : la série en elle-même, ou le fait de la regarder avec un enfant très jeune ?

Quels conseils donneriez-vous aux parents ? 
Je suis plutôt mauvais en “conseils de psy” ! Mais je pense que toute cette histoire revient à la capacité des parents à dire non. Il suffit d’en discuter. On peut dire ce que l’on en pense, préciser qu’on fait cela pour protéger son enfant. Ce dernier sera frustré, mais rassuré en quelque sorte.

squid game netflix enfants

Netflix

POUR OU CONTRE ? 

On vous a posé la question sur Instagram, vos enfants (de moins de 16 ans) ont-il regardé la série Squid Game ? Si les parents de pré-adolescents (au collège) ont en général préféré visionner la série avec leurs enfants, les parents des plus jeunes ont maintenu leur non. Voici quelques unes de leurs réponses : 

Lise, maman de trois garçons (12, 9 et 5 ans) : “Au début, je n’étais pas forcément pour que mon fils de 12 ans regarde la série parce qu’elle me paraissait très violente. Et puis en y réfléchissant, entre les réseaux sociaux et les copains, je me suis dit qu’il passerait difficilement à côté. On a regardé les 2 premiers épisodes ensemble, et ça lui a suffit. Je pense qu’il voulait simplement voir de quoi il s’agissait comme tout le monde en parlait à l’école (à un tel point qu’il sait déjà comment la série se termine). Concernant mes deux plus jeunes fils, c’était hors de question. Pourtant, ils en ont aussi entendu parler à l’école - même si aucun enfant n’a vu la série dans leur entourage. Ce qui est dingue, c’est que l’effet Squid Game est redescendu aussi vite qu’il est monté, ils sont déjà passés à autre chose !”

Ivana, maman d'un garçon de 5 ans : "On n'a pas regardé avec notre fils de 5 ans évidemment, mais il à réussi à voir quelques passages (la scène 1 2 3 soleil) sans que l'on s'en aperçoive, caché derrière la porte au lieu d'être au lit ! Je trouve cette série beaucoup trop violente pour des enfants de cet âge-là."

Eve, maman d'un garçon de 12 ans : "J'ai vu les deux premiers épisodes, et j'ai trouvé ça beaucoup trop violent pour un enfant de 12 ans. À cet âge-là, on ne comprends pas forcément les symboles, le capitalisme, l’argent à tout prix, au risque de mourir. Quand on a 12 ans et qu'on voit gens jouer à la marelle et mourir, du sang, des cadavres qui s’entassent… c’est trop selon moi. Je pense aussi que mon fils, assez sensible en plus, n'est pas encore capable d'analyser la série et d'y comprendre le second degré. Je ne préfère donc pas qu'il la regarde. "

Charlotte, maman d'un garçon de 12 ans : "Au début, mon fils de 12 ans m'a dit qu'il regardait une série, une sorte de jeu où des gens mourraient. J'ai cru à un Koh Lanta trash... Je n'avais pas entendu parler de cette série. Je lui ai posé quelques questions mais il était à fond, hyper heureux de regarder ce que tout le monde avait vu au collège. Au final, il n'est pas traumatisé. Il a bien saisi qu'il s'agissait de comédiens, il a même adoré. Quand j'ai appris la polémique j'ai culpabilisé. Et puis maintenant, je me dis que je ne peux pas tout contrôler, tout filtrer."


Un avis, une question ? Ecrivez-nous sur redaction@doolittle.fr et participez à nos prochaines enquêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


trois + = sept

Vous aimerez aussi

Bons plans

Top séries

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui on vous parle de séries ! Et c’est Noémie, élève de 3e,  à la rédaction pour la semaine qui présente la liste de ses… lire la suite