Comment garder un enfant en bas âge pendant le confinement

Tips

Dans ce contexte de crise du Coronavirus, les parents ont notamment retenu une mesure : les crèches seront fermées. Il va donc falloir garder les enfants à la maison pendant plusieurs semaines. Et les occuper. Tout en télétravaillant pour certains papas et mamans. Autant dire que ça va être coton, surtout qu’il vaut mieux éviter de solliciter les grands-parents en cette période. Et que les parcs et aires de jeux municipales ne sont pas recommandés. Bref, voici quelques pistes pour gérer un kid de moins de trois ans à huis-clos.

shitota-yuri-p0hDztR46cw-unsplash

Le doudou

La valeur sûre. Celui qui rassurera bébé en cas de crise. Et il risque d’y en avoir quelques-unes ces prochaines semaines. Petit tip : les parents les mieux préparés ont un double de Doudou, réfléchissez-y.

Des jeux de construction

Faire des tours et les détruire. Voici globalement le jeu le plus universel chez tous les gosses. L’avantage, c’est qu’il leur faut de très longues minutes pour réussir à faire tenir les éléments les uns sur les autres. Petite astuce : il existe des jeux de construction souples (comme ceux-là par exemple), qui ne font pas un bruit de ouf comme ceux en bois ou en plastique dur une fois que votre héritier dégomme son œuvre.

Facetime

Facetime, Skype, Viber ou n’importe quelle appli de visioconférence… Appelez Mamie, Tonton, la cousine de 9 ans ou n’importe qui d’autre de temps en temps (bon ok, tous les jours). Déjà, ça fera plaisir à la personne appelée (bon ok, surtout les premiers jours) et vous passerez facilement 10 minutes assis le temps votre gosse raconte sa life en onomatopées.

Une planque pour la poussette

Vraisemblablement, nous devons tous limiter nos déplacements. Du coup, ne donnez pas envie à vos marmots de vouloir aller prendre l’air. Pour être clair : planquez les poussettes. Ça évitera de leur donner des idées.

Un stock de feuilles

Des feuilles, des feutres (lavables, évidemment), des tampons… Vous vous excuserez auprès des arbres plus tard, mais dans l’urgence, ils comprendront. De tout temps, le dessin a permis à des générations de parents de gagner un peu calme. A condition d’être vigilant(e) pour ne pas que les meubles finissent par servir de Canson ou de support pictural… Et qui sait, peut-être qu’un grand talent artistique naîtra de cette crise ?

De la pâte à modeler

C’est visqueux, c’est moche, ça sent pas très bon, ça sèche hyper vite si on ne referme pas le pot, ça fait des couleurs immondes quand on les mélange, ça se met sous les ongles et dans les rainures du parquet mais, mais, mais… Mais c’est toujours mieux que de la peinture.

Netflix

Oui, oui, on sait, les écrans c’est pas bon, toussa toussa. En vérité, personne ne vous en voudra et si vous posez le/la petit(e) sur le canap’ devant la télé le temps de deux/trois épisodes de Peppa Pig ou autre Petit Ours Brun. L’espace « Jeunesse » de Netflix regorge de programmes pour tout-petits et vous pouvez partager un compte avec plusieurs parents.

Baby Shark

C’est terrible, c’est horripilant, ça vous casse la tête dès la deuxième phrase et ça résonne dans votre crâne pendant six heures. Ce qui est encore plus terrible, c’est que les enfants adorent danser dessus jusqu’à épuisement. Et ce qui est encore, encore plus terrible, c’est qu’il y a des dizaines (des millions ?) de versions et de reprises différentes sur YouTube… NB : ça marche aussi avec « La famille Tortue » ou « La famille des doigts ».

Des livres

brina-blum-d-RwmHvHPPg-unsplash

Indétrônables et indémodables, les livres ont le pouvoir de captiver l’attention d’un enfant pendant de longues minutes, de participer grandement à son éveil et de favoriser la communication avec celui qui lui lit. Pas la peine d’avoir une bibliothèque avec des centaines de références : bébé est capable de s’émerveiller plusieurs fois de suite devant la même histoire de Tchoupi… Vous, un peu moins, mais bon…

Un stock de compotes

Laissez les fans de Walking Dead faire des pyramides de paquets de macaroni et de Moltonel : dirigez-vous fissa vers le rayon des compotes et faites un stock raisonnable par rapport à la consommation journalière de votre enfant. Ça ne sert à rien de mettre les autres parents en difficulté en dévalisant le stock du magasin (vous pouvez aussi les commander en ligne).

De la patience

On s’est compris…

Par Pierre Maturana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


huit − huit =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi