Les dessous du shooting « Avoir du chien »

Coulisses

Dans "Avoir du chien", une série mode particulièrement poilue à retrouver en kiosque dans le nouveau numéro du magazine Doolittle de septembre, la styliste Muriel Quoix a choisi de faire poser des enfants aux côtés de chiens qui leur ressemblent ! Des clichés drôles mais surtout engagés : au moment du shooting, ces animaux, photographiés par Jérôme Bonnet, attendaient d’être adoptés dans des refuges de la SPA, comme de nombreux autres. Ce shooting, c'est l’occasion pour Muriel de donner une visibilité à la cause animale qui lui tient tant à cœur, et d’inviter nos lecteurs à s’intéresser de plus près à l’association.

Créée en 1845, la SPA est la première association de protection animale en France. Les 650 salariés et 4 000 bénévoles de la SPA agissent au sein d’un réseau de 63 refuges et Maisons SPA, pour sauver, accueillir et faire adopter les animaux abandonnés et maltraités. Elle gère également 12 dispensaires pour soigner les animaux des propriétaires les plus démunis. En 2017, 42 390 animaux ont été recueillis, plus de 38 000 adoptés et plus de 110 0000 soignés dans les structures de la SPA 

La SPA, c’est aussi une mission pédagogique qui s’exerce auprès des futurs adoptants, qui sont soigneusement choisis et conseillés, mais aussi auprès des animaux, qui sont rééduqués pour leur permettre de se reconstruire et de s’intégrer au mieux à leurs nouveaux foyers.

IMG_0884

Pour comprendre les dessous de cette série particulière pour Doolittle, nous avons posé quelques questions à Muriel Quoix : 

Doolittle : Comment t’est venue l’idée de cette série mode ?
Muriel Quoix :  En allant à la SPA sur mon scooter, j’ai eu très envie de faire une série où enfants et chiens se ressembleraient, un peu comme une des séquences du dessin animé Les 101 Dalmatiens

Doolittle : Comment as-tu obtenu l’approbation de la SPA ?
Muriel Quoix : En tant que bénévole depuis plusieurs années, je connais les personnes à qui m’adresser et du coup, ça s’est fait simplement. Et c’est toujours bien pour eux de mettre en avant des chiens qui attendent d’être adoptés.
 
Doolittle : Comment s’est passé le shooting avec les chiens ? Avais-tu déjà travaillé avec des animaux ?
Muriel Quoix : C’était super mignon, nous avons fait le tour de tous les chiens et comme j’avais fait un pré-casting d’enfants, j’ai choisi les chiens qui leur ressemblaient le plus. L’équipe des salariés ont été très investis et ils connaissent très bien les chiens. Ils nous les amenaient un par un pour faire les photos. Certains étaient très à l’aise, d’autres étaient effrayés. Les salariés les encourageaient et leur donnaient des friandises pour les récompenser. La présence des salariés a été très précieuse pour ces photos. On a fait plus de photos de chiens que nécessaire pour avoir une sélection large. 
Auparavant, j’avais travaillé avec un coq !

Doolittle : Est-ce qu'il y a eu des réactions étonnantes ?
Muriel Quoix : Ce qui était étonnant, c’est que certains chiens étaient très à l’aise et ne semblaient pas du tout gênés par la situation, alors qu'avec d’autres nous avons dû arrêter les photos car ils n’ont pas apprécié.

Doolittle : Comment avez-vous fait avec le photographe pour les faire regarder l'objectif ainsi ?
Muriel Quoix : Le photographe, Jérôme Bonnet, a dû travailler très vite pour saisir ces moments. Nous avions des petites techniques pour diriger leurs regards, comme leur montrer un jeu qu’ils aiment ou une friandise. Les salariés de la SPA ont été super et connaissent les petites habitudes de chaque animal.
 
Doolittle : Depuis quand es-tu engagée au sein de la SPA ?
Muriel Quoix : Depuis 5 ans, je crois !
 
Doolittle : Quel a été ton « déclic » pour rejoindre l’association ?
Muriel Quoix : J’ai adopté mon premier chat à la SPA et j’adorais la relation que j’avais avec elle. Un jour, je me suis demandé dans quel domaine je pourrais m’investir et j’ai tout de suite pensé aux animaux, à la SPA.
 
Doolittle : Comment as-tu été sensibilisée à la cause animale ? 
Muriel Quoix : J'ai toujours été sensible à la cause animale, et de plus en plus avec le temps. Avec tous les moyens de communication et d’information, on ne peut plus ignorer ce qu’il se passe dans le monde aux sujets des animaux : dans les abattoirs, la disparition des espèces, les abandons,...
 
Doolittle : Quelles sont les actions de la SPA qui t’ont le plus marquée ?
Muriel Quoix : Quand ils organisent des journées spéciales, ce qu’ils appellent les portes ouvertes, avec également des grands lieux d’adoption spécialement prévus dans le centre de Paris. Dans ces moments, il y a une forte communication et du coup beaucoup de monde se déplace. Et aussi, la stérilisation systématique : on ne pourra jamais avancer et réduire le nombre d’abandons si les animaux ne sont pas stérilisés. Il faut voir à la période des naissances, du côté des chats, le nombre de chatons qui arrivent…
 
Doolittle : Quelles sont tes principales missions en tant que bénévole ?
Muriel Quoix : Je m’occupe des chats en soins, c’est à dire de ceux qui ne peuvent pas encore être adoptés pour différentes raisons : maladie, en attente de stérilisation, d'examens en cours,... Je leur donne à manger, je nettoie les litières, je leur parle et je les câline.
 
Doolittle : A quel point es-tu investie, combien de temps tu y consacres ?
Muriel Quoix : Normalement j’y vais une demie journée par semaine, si je ne suis pas débordée par mon travail.
 
Doolittle : Tu as toi-même un chat, tu l’as adopté à la SPA ? Quelle est son histoire ? 
Muriel Quoix : Oui j’ai un chat, Billy, il vient de la SPA de Genevilliers et j'ai tout de suite été fan de lui ! J’ai fini par l’adopter...
 
Doolittle : Est-ce que tu as réussi à convaincre ton entourage de faire des dons ou d'adopter ? Comment, à ton avis, faire passer le message ?
Muriel Quoix : La plupart du temps, quand je parle de mon expérience à la SPA les gens sont super intéressés et me posent beaucoup de questions. J’en profite du coup pour rappeler à quel point il est important d’adopter plutôt que d’acheter. Et plusieurs amis ou connaissances m’ont souvent demandé des conseils pour avoir un animal, je leur conseille l’adoption et il y en a eu quelques-unes dont je suis très contente ! Le message passe sans doute en évoquant le quotidien des animaux en refuge, je peux parler de choses dont je suis témoin et les gens sont très touchés.
 
Merci Muriel !
 
doolittle_HS#475
 
 

Les ressources de la SPA reposent largement sur les dons du public. Pour ajouter votre pierre à l’édifice et faire le geste qui sauve, c’est par ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


neuf + quatre =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi

Must have

Un automne authentique

Mode

Poudre Organic, la marque française de petits linges et accessoires en coton issu de l’agriculture biologique, fait sa rentrée avec une collection d’automne placée sous le signe de l’authenticité.  Jupe … lire la suite