L’art sur la route !

Art et Culture

Bonne nouvelle, le MuMo prend à nouveau la route ! En 2011, le Musée Mobile d’art contemporain partait pour la première fois à la rencontre de son public : les enfants. En cinq années, sept pays (d’Europe et d’Afrique) et des milliers de kilomètres plus tard, le MuMo 1 a accueilli plus de 80 000 enfants dont près de la moitié n’avait jamais les pieds dans un musée. Une belle victoire pour un très beau projet, et après un tel succès MuMo ne pouvait pas s’arrêter là.

MUMO-1_opt
© Philippe Piron

À ses débuts, il s’agissait d’un projet privé, mené par Ingrid Brochard, une femme d'affaires spécialisée dans le domaine culturel. Aujourd’hui, ce Musée Mobile est lauréat de La France s’engage, un label récompensant les projets les plus innovants au service de la jeunesse. Six ans plus tard, la créatrice le duplique au service de l’État, la mission du MuMo reste la même : apporter une éducation artistique et culturelle aux enfants, mais cette fois-ci, ce nouveau chapitre s’écrira sur les routes du territoire national.  Aller à la rencontre du public, proposer ce lieu de partage, c’est ainsi que MuMo lutte contre la fracture culturelle liée à l’éloignement géographique et social des musées, « il s'agit d'un musée de quartier pour tous » comme nous le décrit Ingrid B.

MUMO-3_opt 
© Philippe Piron

Pendant six mois d’aventure, sur les routes de France, ce musée si spécial fera circuler des expos conçues par les directeurs des Fonds régionaux d’art contemporain (les Frac). Les Frac, ce sont des collections publiques qui permettent à l’art contemporain d’être présent dans toutes les régions de France. La première expo, conçue par le directeur du Frac Île-de-France et les directrices du Frac Normandie Caen et du Frac Normandie Rouen d’après le principe du cadavre « Exquis » avec pour point de départ, une œuvre de Richard Fauguet. Grâce à une association d’idées et de formes, les œuvres entrent en résonance pour créer ce délicieux cabinet de curiosités composé d’une quinzaine de pièces.

MUMO-8_opt
© Philippe Piron

Mais ce projet innovant ne serait qu’un doux rêve s’il n’y avait pas le camion, le musée donc. Cette année, c’est entre les mains de Matali Crasset que reposait la tâche du design. Voilà un nom qui ne nous est pas inconnu, on vous parlait déjà de cette talentueuse designeuse touche à tout dans notre Powerlist*. Elle a imaginé le MuMo étendu sur sa largeur avec des ailes rouges qui créent un espace extérieur, premier lieu de rencontre avant d’entrer à la découverte des œuvres. L’espace intérieur lui, s’agrandit, pour laisser place aux œuvres, qu’elles soient aux murs, sur l’établi ou diffusées dans le petit auditorium. Encore une fois, Matali Crasset nous montre comme elle aime bousculer les codes et expérimenter l'espace.

MUMO-25_opt 
© Philippe Piron

Ingrid B. pense naturellement à faire appel à Matali C. étant déjà très sensible à son approche et à son travail, la première rencontre est vite organisée, c’est le début d’une belle collaboration. Nous avons eu la chance de rencontrer Matali, elle répond à nos questions avec beaucoup de transparence.

Doolittle Magazine : Avez-vous tout de suite accepté de participer à l’aventure du MuMo ?

Matali Crasset : Oui, j’ai tout de suite accepté puisque j’adore ce projet. Je suis moi-même issue d’un petit village, d’un trou noir culturel. J’aurais adoré que ce camion arrive chez moi. Surtout qu’un projet comme MuMo permet de changer les perceptions,  l’impression que ce n’est pas pour nous. Et c’est une impression qui m’a suivie très tard, cette impression que certaines choses sont réservées à certaines personnes plutôt qu’à d’autres, et l’art en fait partie. C’est une de ces choses que l’on s’interdit car on ne se sent pas légitime. MuMo change ce paradigme, et chez les enfants déclenche un intérêt, qui parfois va même permettre de changer des parcours.

C’est important pour vous de réaliser des projets qui touchent un public jeune ?

Il s’agit avec MuMo, d’un genre de projet qui me tient beaucoup à cœur liant la culture, la transmission et le social. Je travaille des fois pour l’un ou pour l’autre, mais avec MuMo je peux considérer ces trois aspects. Aujourd’hui, on doit réflechir à de nouvelles logiques, à petite échelle et réinventer les façons de faire. Et ce MuMo est tout à fait sensé puisqu’il s’agit d’un outil qui met à disposition les œuvres des Frac et va à la rencontre, au plus près du public dans les villages et les banlieues pour les montrer. Il s’agit d’un projet clair et essentiel, et je n’ai pour ma part que mis en forme ce projet. C’est très beau de travailler avec des gens, de regarder comment on accompagne, et comment cet engagement se cristallise à travers le projet.

Quel est l’espace du MuMo que vous préférez ?

J’aime beaucoup cet espace extérieur qui est un espace convivial où l’on peut se poser, je pense que ça change tout. J’aime aussi le fait que ce ne soit pas un white cube. Dès le départ, j’ai proposé à Ingrid de dédramatiser cet espace intérieur en amenant par exemple du bois. Nous n’avions pas pensé au début à en faire un petit cabinet de curiosité mais petit à petit ça s’est affirmé comme cela.

Merci Matali et longue route au MuMo !

MUMO-4_opt
© Philippe Piron

De mai à octobre 2017, le MuMo est attendu dans une vingtaine d’étapes en région francilienne et normande, à la rencontre des publics scolaires, extrascolaires et habitants pour des ateliers, visites et surtout des rencontres. Exquis est une exposition des Frac Île-de-France, Frac Normandie Caen et Frac Normandie Rouen. Avec les artistes Scoli Acosta, Pierre Ardouvin, Martha Colbrun, Edith Dekyndt, Richard Fauguet, Anne-Marie Filaire, Jean-Pascal Flavien, Antoine Marquis, Bevis Martin & Charlie Youle, Chloé Quenum, Sophie Ristelhueber, Bruno Serralongue, Robert Stadler et Zin Taylor. Le programme est à suivre sur la page facebook du MuMo.

* L’intégralité de notre Powerlist est à retrouver tout de suite dans notre nouvelle formule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


+ trois = onze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi

Must have

gå på tur

Puériculture

« gå på tur » - qui se prononce [gō / pō / tour]  et, après le « hygge » danois qu’on entend sur toutes les lèvres, ce qui pourrait être la future tendance lifestyle des … lire la suite

Must have

Altiplano

Mode

Depuis 2012, tinycottons insuffle une mode différente. Elégante, audacieuse et ce qu’il faut de désinvolte, elle a été pensée par ses fondateurs, Barb Bruno et Gerard Lazcano, comme une … lire la suite