Choisir le sexe de son enfant

Polémique

Faire l’amour avant l’ovulation pour avoir une fille, et pendant ou après pour avoir un garçon. Info ou intox ? 
Les américains ont mis en place une méthode permettant de choisir le sexe de son enfant sans besoin de remédier à ces conseils de grand-mères.  

Le choix du sexe de l’enfant est une pratique controversée en Europe, notamment au Royaume-Uni et en France, sauf si « le couple, du fait de sa situation familiale, a une forte probabilité de donner naissance à un enfant atteint d'une maladie génétique d'une particulière gravité reconnue comme incurable au moment du diagnostic ». (dixit Le Code de la santé publique)

Le diagnostic génétique des embryons permet, quelques jours après la fécondation de l’ovule, d’étudier le code génétique d’une cellule, et donc de choisir si l’on veut un garçon ou une fille. Cette opération est autorisée aux Etats-Unis, sans avoir à la justifier. Elle coûte 15.000 dollars (environ 11.000 euros) et exige de rester une douzaine de jours aux alentours de la clinique pour suivre le développement de l’intervention chirurgicale.  

En 2014, le nombre de couples britanniques ayant eu recours à une fécondation in vitro outre-Atlantique pour choisir le sexe de leur enfant aurait augmenté de 20% en un an. Et huit couples sur dix veulent une fille.  

Une pratique controversée qui nous fait nous demander : Est-ce vraiment la fin du hasard ?
On éspère que non. 

Source : madame.lefigaro.fr
J.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


deux + six =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Vous aimerez aussi